|

Là où la santé est une question de chance

Tenaillée par la guerre et la pauvreté, une grande partie de la population de la République centrafricaine est quasiment privée d’accès aux soins. Pour ceux qui tombent malades ici, il leur faudra une bonne dose de chance pour obtenir l’aide dont ils ont besoin. Contre cette injustice, FAIRMED s’engage.

Lionel Ngapo a été guéri de la maladie de peau pian

Dans la préfecture de la Lobaye, dans le sud-ouest du pays, nous prenons des mesures concrètes, notamment dans le cadre d’un projet qui vise à offrir à la population locale un accès durable aux services médicaux. En plus de renforcer les compétences du personnel de santé ainsi que les infrastructures, nous menons également sur place des campagnes de sensibilisation sur les maladies tropicales négligées.

C’est notamment le cas dans le village de Yinguela, où vit Lionel Ngapo, un jeune garçon. Sa mère explique que cette campagne a permis à Lionel d’être diagnostiqué et de déterminer qu’il était atteint du pian, une infection cutanée. «Terrassé par une forte fièvre pendant des jours interminables, Lionel était devenu tellement faible que nous craignions de le perdre», dit-elle à propos de la période avant qu’il soit examiné. Suite à son diagnostic, il a reçu les médicaments nécessaires, et deux fois par semaine, il était ausculté par des professionnels de santé qualifiés. Aujourd’hui, Lionel est entièrement guéri.

Le changement passe par la collaboration
L’aide médicale comme celle dont Lionel a bénéficiée est tout sauf évidente dans un système de santé aussi précaire que celui de la République centrafricaine. C’est pourquoi, FAIRMED s’engage afin que la population de ce pays touché par la guerre puisse jouir d’un accès durable aux services médicaux les plus essentiels. Mais tout cela ne serait possible sans votre aide. C’est uniquement en collaborant ensemble que nous pouvons faire en sorte que les plus pauvres du monde ne soient pas laissés pour compte.