|

La Suisse économise sur les soins aux plus démunis

Au mois de mai, le Conseil fédéral a annoncé les priorités qu’il fixera dans le futur en matière de coopération internationale. En vue de la consultation à venir, FAIRMED a pris position sur ce document stratégique. Découvrez ici le point de vue de l’organisation sur les projets du gouvernement.



Le Conseil fédéral a redéfini ses objectifs stratégiques en matière de coopération internationale (CI) : la priorité est donnée à la création d’emplois, la lutte contre le réchauffement climatique, une meilleure gestion de l’immigration, ainsi qu’un engagement en faveur de l’Etat de droit et de la paix.

Bien entendu, FAIRMED salue la mise en place de ces priorités thématiques ayant pour but d’améliorer l’efficacité de la coopération internationale. Cependant, étant donné le rôle important occupé par la Suisse en matière de santé dans le monde, cette thématique aurait dû être ajoutée aux objectifs prioritaires dans le message relatif à la CI.

En plus de se concentrer sur quelques priorités, la CI devrait réaffirmer les objectifs de développement durable de l’Agenda 2030 et fixer les responsabilités de la Suisse pour contribuer à les atteindre. En effet, ces objectifs constituent le cadre de référence de tous les Etats membres des Nations unies en matière de coopération internationale. La Suisse a également adopté l’Agenda 2030. Le slogan « Leave no one behind » (fr. : « Ne laisser personne de côté ») n’est cependant mentionné à aucun moment dans la CI.

Trop peu de moyens financiers
Autre point négatif relevé par FAIRMED : le cadre budgétaire prévu pour la CI. En 2011, le parlement a décidé d’augmenter le budget alloué au projet d’aide au développement, le passant à 0,5 pour cent du revenu national brut. Cependant, selon les prévisions du Conseil fédéral, le chiffre ne devrait pas dépasser les 0,45 pour cent entre 2021 et 2024.

En ratifiant l’Agenda 2030, la Suisse s’est engagée à moyen terme à y octroyer 0,7 pour cent de son PIB. FAIRMED estime que la crédibilité de la Suisse pourrait être mise en péril si le pays ne parvient pas au moins à respecter son engagement de 0,5 pour cent et à fixer l’objectif de 0,7 pour cent à moyen terme.

Vous trouverez ici la prise de position complète de FAIRMED concernant la CI.