|

Lèpre en Inde: la maladie est-elle en train de gagner du terrain?

Bien que l’Inde ait annoncé dès 2005 l’élimination de la lèpre comme problème de santé publique, les expertes et experts craignent une résurgence de la maladie. Dans les zones rurales, en particulier, la maladie semble loin d’être éliminée.

La détection précoce de la maladie est essentielle à la réussite du traitement.

«Le gouvernement est dans un état de calomnie quant au nombre réel de cas de lèpre dans le pays», est citée Vineeta Shanker, directrice de la Sasakawa-India Leprosy Foundation, dans un article du journal médical «The Lancet». Dans cet article, la journaliste Sophie Cousins donne la parole à plusieurs expertes et experts concernant la situation de la lutte contre la lèpre en Inde.

Le tableau qu’ils brossent est sombre: «L’annonce de l’élimination de la lèpre comme problème de santé publique était une erreur. Plus tard, le gouvernement a constaté l’apparition de nouveaux cas un peu partout», affirme l’expert de la lèpre Vijay Garg. Les personnes interrogées s’accordent à affirmer que le nombre officiel de cas de lèpre est une «sous-estimation» de la réalité. Dans les zones rurales, en particulier, on semble loin d’avoir éliminé la lèpre comme un problème de santé publique, est convaincu Oommen C. Kurian, chercheur de l’Observer Research Foundation.

«Et cette fois-ci vraiment»
John Kurian George, responsable pays de FAIRMED, a une opinion différenciée. Bien qu’il estime que l’annonce de l’élimination ait été «prématurée», il nie toute calomnie du problème de la part du gouvernement.

«Au mois d’octobre, le directeur général adjoint du Ministère de la santé et de la famille Anil Kumar a reconnu que l’élimination de la lèpre comme problème de santé publique n’était pas correcte», explique George. «Je pense que c’est un premier pas important vers la solution du problème.» De plus, Kumar a initié de nombreuses activités qui conduiront à l’élimination de la lèpre, «et cette fois-ci vraiment», affirme George avec optimisme.