Des collaboratrices et collaborateurs exclusivement locaux

Pour permettre aux populations bénéficiaires de nos projets d’accéder aux soins les plus élémentaires, nous faisons appel à des collaboratrices et à des collaborateurs exclusivement locaux. Ceux et celles-ci connaissent la culture, parlent les dialectes locaux et font souvent partie intégrante des communautés concernées. Ainsi, ils peuvent identifier les besoins de la population et savent où des ajustements sont nécessaires. C’est notamment le cas de Gyan, auxiliaire de santé FAIRMED au Népal. Dans cette vidéo, nous vous expliquons pourquoi les collaboratrices et collaborateurs locaux sont la clé du succès dans nos projets:

Transmission de connaissances


Nos collègues, comme Gyan, sont également là pour transmettre leur savoir: aux professionnel·le·s de santé et aux responsables locaux ainsi qu’aux auxiliaires de santé bénévoles. Pour ce faire, ils coopèrent par exemple avec des groupes de mères ou des groupes d’entraide pour personnes handicapées afin de leur transmettre leur savoir-faire et de leur donner des conseils utiles. Ce faisant, ils forment des personnes qui, à leur tour, transmettront leur savoir à d’autres.

Notre collaboratrice Gyan en conversation avec une nouvelle maman

Aide d’urgence

 

Que ce soit suite à un tsunami, à un tremblement de terre ou dans un contexte de guerre civile, chez FAIRMED, nous avons souvent été amenés, dans le cadre de nos projets, à assister des populations frappées par des catastrophes ou des situations de crise. C’est pourquoi il est essentiel pour nous de pouvoir réagir rapidement et de manière non bureaucratique aux situations d’urgence.

Pour ce faire, nous pouvons compter sur l’engagement sans faille de nos collaboratrices et collaborateurs locaux. En effet, vivant à proximité des régions touchées, ils n’ont pas à effectuer de longs voyages, ils peuvent intervenir en seulement quelques heures en cas de nécessité. De plus, ils sont en contact avec les autorités locales et savent comment organiser l’approvisionnement de nourriture, de vêtements et de médicaments.

Lors des tremblements de terre de 2015 à Sindhupalchok, FAIRMED est rapidement passé à l'aide d'urgence

Personne ne doit souffrir ou mourir d’une maladie curable

Minyem Jacques Christian • Responsable pays Afrique centrale
Soutenir fairmed