Ratnapura, Polonnâruvâ et Colombo, Sri Lanka

Lutte contre la lèpre et les stigmatisations qu’elle entraîne

En coopération avec le gouvernement, FAIRMED fait avancer la lutte contre la lèpre et les stigmatisations qu'elle entraîne au Sri Lanka. Les personnes atteintes de la lèpre sont identifiées grâce à une stratégie de dépistage actif et accèdent aux soins médicaux qu'elles nécessitent. En outre, le projet permet de réduire les discriminations envers les malades grâce à des activités de sensibilisation au sein de la population.

Télécharger l’article

Responsable pays

Nayani Suriyarachchi

Qui sont-ils et elles?

Contexte

Chaque année, plus de 200 000 personnes se voient dépister la lèpre. Cette maladie ancienne est loin d'avoir disparu, en particulier au Sri Lanka, où environ 2 000 nouveaux cas sont signalés chaque année. Selon l'Organisation mondiale de la santé (OMS), le Sri Lanka fait donc partie des rares pays à travers le monde qui comptent encore plus de mille cas par an. Les districts de Ratnapura, de Polonnâruvâ et la commune de Colombo sont les régions qui enregistrent le plus de nouveaux cas de lèpre. Bien que le Sri Lanka possède un système de santé complet et propose la gratuité des soins à sa population, la lutte contre la lèpre se heurte à plusieurs obstacles. La méconnaissance des premiers signes de la maladie et la forte stigmatisation des personnes atteintes ont pour conséquence que les gens consultent rarement d'eux-mêmes. C'est pourquoi un dépistage actif est nécessaire pour identifier les cas à un stade précoce de la maladie et ainsi éviter d'autres contaminations au sein des communautés. À cela vient s'ajouter le fait que de nombreux malades n'ont pas les moyens de prendre les transports pour se rendre au centre de santé le plus proche, et qu'ils interrompent ou cessent totalement le traitement prescrit en raison des effets secondaires des médicaments. En outre, le personnel soignant ne dispose souvent pas des connaissances nécessaires pour diagnostiquer et soigner efficacement la lèpre.

Le projet

En coopération avec le gouvernement, FAIRMED fait avancer la lutte contre la lèpre et les stigmatisations qu'elle entraîne au Sri Lanka. Nous coordonnons le dépistage actif dans les écoles, les prisons, les usines et l'armée, et réalisons des campagnes de porte-à-porte dans les zones les plus à risque. De plus, nous veillons à ce que le personnel de santé soit formé au dépistage précoce et au traitement de la lèpre. En outre, le projet permet de réduire la stigmatisation des personnes atteintes de la lèpre grâce à des activités de sensibilisation au sein de la population.

Nous compilons des documents d'information à l'attention du personnel soignant, nous publions des bandes dessinées dans les journaux locaux et organisons des représentations théâtrales pour les écoliers, qui expliquent, sur un mode ludique, comment la lèpre se transmet, quels en sont les premiers signes et comment un traitement précoce peut en éviter les séquelles. Toutes ces mesures contribuent à identifier et soigner rapidement les personnes atteintes de la lèpre afin que la maladie n'entraîne pas d'invalidités. Pour les personnes qui souffrent déjà d'un handicap, nous encourageons la formation de groupes de soutien. C'est en impliquant l'ensemble de la communauté que nous favorisons l'intégration des malades au sein de la société. Dans d'autres pays, comme l'Inde, ces groupes de soutien ont permis à FAIRMED d'atteindre des résultats très encourageants.

All diese Massnahmen tragen dazu bei, dass Betroffene frühzeitig identifiziert und rechtzeitig behandelt werden, damit die Krankheit zu keinen Behinderungen führt. Für Menschen, die bereits an einer Behinderung leiden, fördern wir die Bildung von Selbsthilfegruppen. Durch den Einbezug der ganzen Gemeinschaft wird ihre gesellschaftliche Integration gefördert. In anderen Ländern wie z. B. in Indien konnte FAIRMED dank solcher Selbsthilfegruppen bereits grosse Erfolge verzeichnen.

Objectifs et activités

L'objectif principal du projet est de lutter contre la lèpre et les stigmatisations qu’elle entraîne. Pour atteindre cet objectif global, le projet s'articule notamment autour des activités suivantes:

Dépistage précoce, recherche active des malades et prise en charge des personnes atteintes de la lèpre

  • Les personnalités importantes de la communauté, telles que les enseignants, les responsables locaux et les chefs religieux, sont informées des questions liées à la lèpre, notamment des possibilités de prise en charge et de dépistage précoce.
  • Organisation de formations du personnel soignant au dépistage précoce et au traitement de la lèpre.
  • Organisation de programmes de dépistage: nous procédons à des campagnes de porte-à-porte, et établissons des cliniques mobiles ainsi que des camps de santé afin d'identifier et d'examiner les habitants des zones à haut risque et les personnes vulnérables (ex. écoliers et écolières).
  • Conduite de campagnes de sensibilisation: nous publions des bandes dessinées dans des journaux et sur les réseaux sociaux, et réalisons des affiches, des peintures murales ainsi que des panneaux d'affichage pour informer la population de la lèpre et de ses conséquences.
  • Introduction d'une base de données en ligne qui recense tous les cas de lèpre. Le personnel des cliniques saisit toutes les données des patients dans une base de données. Cette base facilite le suivi des patients et permet de soigner à temps toute aggravation (ex. infection).

Prévention des invalidités permanentes

  • FAIRMED veille à ce que soient introduits des services de santé qui répondent aux besoins des personnes atteintes de handicaps causés par la lèpre (ex. changement de pansement, fourniture de chaussures spéciales, etc.). Cela doit permettre de prévenir toute invalidité irréversible.
  • Le personnel soignant est formé à la prise en charge de personnes atteintes de handicaps liés à la lèpre.

Durabilité et suivi

L'ensemble des projets de FAIRMED sont menés en collaboration avec les autorités locales en intégrant la population sur place. Dans les bureaux régionaux de FAIRMED, nous travaillons exclusivement avec des collaborateurs locaux. De cette manière, et grâce à un suivi systématique, les problèmes peuvent être identifiés à temps pendant la durée du projet, les causes analysées et les méthodes et objectifs ajustés si nécessaire. L'implication directe des ministères de la Santé et d'organisations partenaires permet également de leur transmettre à terme la gestion des projets et d'assurer leur poursuite sans le soutien de FAIRMED.

Bénéficiaires et budget

Les bénéficiaires directs du projet sont les personnes atteintes de la lèpre dans la zone du projet. Mais les mesures de prévention de la lèpre ainsi que les programmes de sensibilisation au dépistage précoce et au traitement de la maladie bénéficient également aux membres de leur famille et aux quelque deux millions d'habitants des districts de Ratnapura, de Polonnâruvâ et de la commune de Colombo, pour qui le risque de contracter la maladie est ainsi plus faible. Le coût total pour toute la durée du projet (de 2017 à 2021) sélève à 509 000 francs suisses.

2zqd.hatchboxapp.com projekte bekaempfung-von-lepra-und-ihrer-stigmatisierung

Personne ne doit souffrir ou mourir d’une maladie curable

Suriyarachchi Nayani • Responsable pays Sri Lanka
Soutenir fairmed