|

Santé pour les Baka: les projets de construction progressent

En tant que minorité ethnique, les Baka vivent dans la pauvreté et la maladie au Cameroun. C’est pourquoi FAIRMED soutient la population indigène par diverses mesures visant à établir une structure de santé locale. Les matériaux de construction nécessaires, par exemple, sont fournis aux communautés.

A Souombou, la population est au centre du développement sanitaire

Une livraison similaire est arrivée récemment à Souombou. Dans ce village situé dans le district d’Abong-Mbang à l’est du Cameroun, FAIRMED mène un projet d’amélioration du système de santé. On y applique le concept des «villages en santé» développé par l’OMS, comme l’explique Yolande Messu, responsable de la communication FAIRMED pour le Cameroun. La particularité de ce concept est qu’il se concentre non seulement sur la santé elle-même, mais aussi sur tous les facteurs susceptibles d’avoir un impact sur la santé, tels que la nutrition, l’environnement, l’eau, l’hygiène et la disponibilité de toilettes.

Objectif: aider les gens à s’aider eux-mêmes
Un aspect essentiel est que les villageoises et les villageois sont placés au centre de leur propre développement sanitaire dans l’élaboration et la mise en œuvre des mesures nécessaires dans cet objectif. Ainsi, les mesures visant à obtenir une meilleure hygiène d’habitation, un approvisionnement efficace en eau potable et la construction de latrines sont prises par les villages eux-mêmes. Il s’agit donc d’aider les gens à s’aider eux-mêmes conformément à la devise de FAIRMED.