|

Soixante ans d'une relation forte avec le Népal

L'année 1959 a marqué la fondation de FAIRMED et du partenariat de développement suisse avec le Népal. À l'occasion de ce double anniversaire, FAIRMED a organisé un événement d'information à Zurich intitulé «Coup de projecteur sur le Népal». Thomas Gass, ambassadeur et vice-directeur de la Direction du développement et de la coopération (DDC), y a donné un aperçu de la relation privilégiée entre la Suisse et le Népal.

«Le fédéralisme constitue une opportunité historique pour le développement du Népal», indique Thomas Gass avec optimisme. ©Karin Scheidegger

«Durant mes années de service à Katmandou, j'ai pu établir et cimenter de nombreux liens. Des liens d'amitié étroits entre les deux pays», déclare Thomas Gass au sujet de sa fonction d'ambassadeur au Népal. Mais nous n'avons pas seulement établi des passerelles d'amitié. «Au cours des soixante dernières années, la Suisse a également contribué à la construction de plus de 8 000 ponts réels», ajoute le vice-directeur de la DDC, avec un sourire. Au quotidien, ces ponts ont permis de réduire les trajets de plusieurs heures pour les populations des zones rurales reculées. Ce qui leur offre davantage de temps pour le travail, l'éducation et les loisirs. En outre, les ponts ouverts à la circulation des véhicules ont fortement contribué à la création d'emplois et à la baisse des coûts de production.

Mais le partenariat de développement des six dernières décennies entre les deux pays ne s'arrête pas là: «La coopération a commencé avec la production de fromage et la fabrication de tapis tibétains», poursuit Thomas Gass. Par la suite, nous nous sommes concentrés sur la transmission de connaissances techniques et la construction d'infrastructures.

De la monarchie au fédéralisme: la politique adaptée à la réalité sur le terrain

Aujourd'hui, la Suisse soutient notamment le développement démocratique du pays qui, depuis 2015, est organisé en État fédéral et s'est doté d'une nouvelle constitution. Dans ce cadre, 753 gouvernements locaux et 7 provinces ont été créés, et des milliers de Népalais ont été nommés à des fonctions publiques. «Le fédéralisme constitue une opportunité historique pour le développement du Népal», indique Thomas Gass avec optimisme.

Le conseil et la formation des élus locaux et des directeurs de structures de santé constituent également un pilier important du travail de FAIRMED au Népal. En effet, en raison de la décentralisation des institutions, les élus locaux sont désormais responsables de la fourniture de soins médicaux primaires dans leurs communautés. Cependant, un grand nombre d'entre eux ne disposent pas des connaissances nécessaires pour mener à bien cette tâche difficile.