Nouvelles de nos projets FAIRMED

Aperçu de notre engagement sur le terrain

FAIRMED est là où les routes s’arrêtent. Nous permettons aux plus démunis d’Asie et d’Afrique d’accéder aux soins de santé primaire. Car seule une personne en bonne santé peut sortir de la précarité et mener une existence digne. Sur notre bandeau déroulant, nous vous informons en continu des activités que nous menons sur le terrain pour atteindre cet objectif.

Si vous souhaitez lire des récits plus longs et plus détaillés sur nos projets, vous les trouverez dans notre magazine.

Soutenir fairmed

Critique de l'ONU : les droits des personnes handicapées sont négligés dans la coopération internationale de la Suisse

Le comité de l'ONU a examiné mi-mars la manière dont la Suisse met en œuvre la Convention de l'ONU relative aux droits des personnes handicapées en Suisse et à l'étranger. La Suisse est encore loin d'une coopération au développement et d'une aide humanitaire inclusives. Les recommandations du comité coïncident avec les exigences formulées de longue date par le Swiss Disability and Development Consortium - dont FAIRMED est également membre - à l'égard de la Confédération.

Du 14 au 16 mars, la Suisse a dû prendre position pour la première fois sur l'état de la mise en œuvre de la Convention de l'ONU relative aux droits des personnes handicapées (CRDPH). La Suisse a ratifié la CRDPH de l'ONU en 2014. L'objectif de la Convention est de garantir les droits de toutes les personnes handicapées. L'examen a porté à la fois sur la mise en œuvre de la Convention en Suisse et sur sa coopération internationale. Après l'audition de la délégation suisse, le comité de l'ONU a publié des recommandations que la Confédération doit désormais mettre en œuvre d'ici le prochain examen, en 2028.

Des recommandations de grande portée

En ce qui concerne sa coopération internationale, la Suisse fait l'objet de critiques fondamentales de la part du comité : Dans ses stratégies et ses projets, elle ne tient pas compte du caractère transversal du handicap. De plus, la Confédération n'associe pas les organisations de personnes handicapées à l'élaboration de ces stratégies et projets.

Pour la coopération au développement et l'aide humanitaire de la Suisse, le Comité formule notamment les recommandations suivantes :

Directives : La Direction du développement et de la coopération (DDC) doit élaborer et adopter des directives garantissant que tous ses projets répondent aux préoccupations et aux droits des personnes handicapées et sont conformes à la CRDPH de l'ONU.

Participation : Les personnes handicapées et leurs organisations d'auto-représentation doivent être consultées par la Confédération et activement impliquées dans la planification, le développement, le contrôle et l'évaluation de ses stratégies et projets de coopération internationale.

Plan d'action humanitaire : en 2016, la Charte pour l'inclusion des personnes handicapées dans l'aide humanitaire a été adoptée. La Suisse a adopté la Charte en 2020, mais n'a jusqu'à présent fourni aucune preuve de sa mise en œuvre. C'est pourquoi le comité de l'ONU recommande d'adopter un plan d'action qui montre la mise en œuvre de la charte et qui comporte des objectifs et des indicateurs clairs et mesurables.

Données : Dans les projets de développement et humanitaires de la DDC, il faudra à l'avenir collecter et analyser des données qui seront explicitement ventilées par handicap. Ce n'est qu'ainsi qu'il sera possible de voir dans quelle mesure les projets de la Suisse dans les pays du Sud global améliorent les conditions de vie des personnes handicapées.

Le Swiss Disability and Development Consortium (SDDC) salue les recommandations du comité. Elles reflètent les lacunes qui existent encore et coïncident avec ce que le SDDC demande depuis longtemps à la coopération internationale suisse : La Suisse doit enfin prendre des mesures élémentaires. Notamment l'adoption de directives qui garantissent que tous les projets de coopération internationale intègrent des personnes handicapées. Ces directives doivent servir de base à l'inclusion des personnes handicapées dans l'ensemble du travail de développement et humanitaire de la Suisse.

Les frais suivants s'appliquent à votre don en ligne

Vous êtes-vous déjà demandé ce que nous recevons effectivement de votre don en ligne ? Et s'il existe des moyens de paiement avec lesquels les frais sont moindres, voire inexistants ? Dans cet article, nous vous donnons un aperçu des frais qui nous sont facturés pour un don numérique.

Lire l’article dans sa totalité

Visibilité gratuite grâce aux partenaires médias

Pour accroître leur notoriété, les organisations d'utilité publique comme FAIRMED sont tributaires de la publicité - normalement une chose coûteuse. Avec nos campagnes, nous montrons toutefois que la publicité ne doit pas toujours coûter cher.

Lire l’article dans sa totalité