Nouvelles de nos projets FAIRMED

Aperçu de notre engagement sur le terrain

FAIRMED est là où les routes s’arrêtent. Nous permettons aux plus démunis d’Asie et d’Afrique d’accéder aux soins de santé primaire. Car seule une personne en bonne santé peut sortir de la précarité et mener une existence digne. Sur notre bandeau déroulant, nous vous informons en continu des activités que nous menons sur le terrain pour atteindre cet objectif.

Si vous souhaitez lire des récits plus longs et plus détaillés sur nos projets, vous les trouverez dans notre magazine.

Soutenir fairmed

FAIRMED fournit une aide d'urgence au Sri Lanka

En raison de la crise économique la plus grave depuis plus de 70 ans, de nombreux habitants du pays souffrent d'une grave pénurie alimentaire. Nos collaborateurs sur place font état de longues files d'attente devant les stations-service et les supermarchés. Ce sont surtout les plus pauvres qui souffrent du prix élevé des denrées alimentaires. C'est à eux que nous apportons une aide d'urgence dans la zone de notre projet, dans le district de Jaffna. Ici, nous avons veillé à ce que 1500 colis alimentaires soient distribués à 1500 des familles les plus touchées. Ceci avec le soutien et sous la direction du secrétaire du district de Jaffna, M. K. Mahesan, et des fonctionnaires du secrétariat du district.

"En raison du prix élevé du carburant, nous avons eu des difficultés à obtenir un véhicule pour distribuer ces colis dans les zones du secrétaire de district. Cependant, le secrétariat de district nous a aidés en nous fournissant un véhicule afin d'accélérer le processus de distribution", explique le Dr Nayani Suriyarachchi, coordinatrice nationale de FAIRMED au Sri Lanka.

Chaque paquet contient une sélection des articles suivants : 1 kg de sucre, une bouteille d'un litre d'huile végétale, 200 g de thé, 1 kg de dal, 500 g de sprats, 1 paquet de sel, 1 kg de haricots de vache, 1 paquet de serviettes hygiéniques, 2 savons pour le corps et 2 savons de toilette. Le prix de ces produits est d'environ 14 francs.

La crise s'aggrave au Sri Lanka

La situation au Sri Lanka ne cesse de s'aggraver : le manque de nourriture, de carburant, de gaz et de médicaments ainsi que des coupures d'électricité allant jusqu'à 17 heures par jour ont entraîné de violentes manifestations dans la capitale sri-lankaise, Colombo. De nombreux affrontements ont eu lieu entre les partisans et les opposants du gouvernement, ainsi qu'entre l'armée et la police, ce qui a entraîné la destruction de bâtiments gouvernementaux, d'habitations et de commerces, ainsi que la mort de sept personnes, plus de 200 blessés et des dizaines de maisons de politiciens du parti du président incendiées. Lundi, le Premier ministre Mahinda Rajapaksa a démissionné avec l'ensemble de son cabinet et un couvre-feu est actuellement en vigueur.

La planification des projets se poursuit

Malgré la situation actuelle, les activités de FAIRMED au Sri Lanka se poursuivent. Le rationnement des denrées alimentaires, de l'essence et du lait en poudre rend le quotidien de tous les habitants et de nos collaborateurs coûteux, ils passent une grande partie de la journée à attendre dans des files interminables pour pouvoir nourrir leurs familles. Le suivi des projets est un défi de taille en raison de la mobilité entravée par la pénurie de carburant. De plus, les troubles au sein du gouvernement peuvent rendre difficiles les contacts et la collaboration avec les fonctionnaires gouvernementaux. La plupart des membres de notre équipe basés à Colombo travaillent désormais depuis leur domicile afin de superviser nos projets en cours et de s'assurer que les projets suivants, actuellement en phase de planification et de lancement, puissent démarrer aussi facilement que possible dans ces circonstances.

Des manifestations qui durent depuis des semaines

Les protestations ont été déclenchées par un mécontentement profondément enraciné dans la situation économique précaire du pays, avec des réserves de devises étrangères inférieures à 50 millions de dollars et une inflation en hausse rapide. Les pertes considérables de recettes touristiques causées par la pandémie de Covid-19, associées à une série de mesures politiques à courte vue prises par le gouvernement qui ont encore affaibli l'économie, ont atteint un point critique ces dernières semaines.