Province 5, Népal

Une meilleure santé pour les populations rurales du sud du Népal

L'objectif de ce projet est de fournir une gamme complète de soins de santé de base aux populations des régions les plus reculées de la zone du projet. Nous menons nos opérations dans 18 communes de la province 5. Celle-ci se situe dans la région du Terraï, dans le sud du Népal, directement à la frontière avec l'Inde. Dans cette zone, un quart de la population (un million d'habitants) vit en-dessous du seuil de pauvreté national. Les zones rurales sont fortement touchées par les maladies tropicales négligées (MTN) et présentent un taux élevé de mortalité maternelle et néonatale.

Télécharger l’article

Responsable pays

Nirmala Sharma

Qui sont-ils et elles?

Contexte

Dans les régions rurales et souvent reculées de la zone du projet, la majorité des ménages dépendent de l'agriculture et de travaux rémunérés à la journée. Certes, il existe des hôpitaux et de petits centres de santé. Mais ils manquent cruellement de personnel formé. De plus, l'accès à l'eau potable et aux installations sanitaires est souvent limité, et la disponibilité des services de santé faible. Un terreau fertile pour la propagation de maladies tropicales négligées telles que la lèpre ou les helminthiases. Par conséquent, de nombreuses communes de la zone du projet se trouvent dans des zones à haut risque de MTN. En outre, le taux de mortalité maternelle et néonatale est très élevé dans la zone du projet. Cela découle notamment de la prévalence des accouchements à domicile (45 pour cent au Népal) et des complications non détectées durant la grossesse en raison de la négligence des examens prénatals. Sans compter que les jeunes mères renoncent souvent aux services de soins au début de la période post-partum. Enfin, l'accès limité à l'eau potable et aux installations sanitaires entraîne un risque important d'infections chez les nouveau-nés.

Pour aggraver le tout, en moyenne une femme enceinte sur trois est atteinte d'une maladie parasitaire. Ce type de maladies peut causer de graves complications durant la grossesse, telles que d'importantes pertes de sang. En outre, les helminthiases peuvent entraîner un retardement du développement physique et cognitif, et augmenter le risque d'infections. Un autre axe central du projet concerne les personnes en situation de handicap. Dans la zone du projet, plusieurs milliers de personnes sont atteintes de handicaps, notamment causés par diverses maladies tropicales négligées. Souvent, les structures de santé ne sont pas équipées du matériel nécessaire, tel que des fauteuils roulants ou des béquilles, ou celui-ci ne permet pas de répondre aux besoins des personnes en situation de handicap. En outre, les personnes atteintes d'un handicap lié à une MTN souffrent souvent de stigmatisations et d'exclusion sociale.

Le projet

Grâce à sa coopération dans le cadre de projets antérieurs, FAIRMED bénéficie de la confiance du gouvernement et de la population sur place. Dans la zone du projet, nous avons déjà mené durant plusieurs années un projet de promotion de la santé maternelle et infantile, et ainsi acquis les compétences nécessaires en la matière. Nous combinons désormais ces connaissances avec l’expérience accumulée au cours des soixante dernières années dans la lutte contre les maladies tropicales négligées, dont les mères et les nouveau-nés sont les principales victimes.
Pour pouvoir répondre aux nombreux enjeux dans la zone du projet, nous adoptons une approche globale. D'une part, nous veillons à ce que les personnes vivant dans les zones les plus reculées de la zone du projet puissent accéder aux services de santé. Pour ce faire, nous construisons notamment des maternités et des avant-postes médicaux pour faciliter la prise en charge des patients.

En outre, nous veillons à ce que toutes les structures de santé disposent des équipements dont elles ont besoin et fournissons au personnel des centres de santé les connaissances médicales nécessaires pour assurer une prise en charge adéquate des MTN et des complications durant la grossesse. Nous apprenons également aux communautés à reconnaître les premiers symptômes des maladies tropicales négligées et leur donnons des conseils pour préserver leur propre santé. Le conseil et la formation des élus locaux ainsi que des directeurs de structures de santé constituent également un pilier important du projet. Cela est important car pour la première fois, en raison de la décentralisation au Népal, les communes sont en charge de la planification et de la mise en œuvre des activités de politique médicale sur leur territoire. Cependant, un grand nombre des responsables politiques ne disposent pas des connaissances nécessaires pour réaliser cette tâche difficile.

Objectifs et activités

L'objectif principal de ce projet est de fournir une gamme complète de services de santé de base aux populations de la zone du projet. Pour atteindre cet objectif global, le projet s'articule notamment autour des activités suivantes:

Une meilleure gestion des structures de santé grâce au soutien des responsables locaux

  • Formation des directeurs de centres de santé pour leur permettre de mieux planifier et budgétiser leurs activités.

La formation continue du personnel de santé

  • Organisation de formations pour le personnel des centres de santé. Cette mesure vise notamment à permettre au personnel soignant de reconnaître les premiers symptômes des MTN et de les soigner efficacement. De plus, nous renforçons les connaissances du personnel en matière d'examens prénatals et postnatals afin de repérer les éventuelles complications à temps.
  • Formation des mobilisatrices. Celles-ci sont en charge de la formation des auxiliaires de santé bénévoles, dont une est présente dans chaque village. Ces auxiliaires de santé servent d'interlocutrices privilégiées pour toutes les questions médicales des villageois. Elles dirigent, coordonnent et soutiennent également les groupes d'aide aux mères et aux pères.

L’amélioration et le développement des services de santé de base

  • Aménagement et installation de maternités et de cliniques de proximité. Ces cliniques de proximité sont établies dans des territoires reculés où le manque de structures de santé est criant. Elles sont équipées d'infrastructures médicales essentielles pour pouvoir répondre aux besoins de base de la population.
  • Soutien des communes dans la planification et la mise en place de services pour les personnes en situation de handicap. Par exemple, il est nécessaire de proposer des soins de physiothérapie dans la zone du projet aux personnes atteintes d'un handicap des suites d'une maladie tropicale négligée.
  • Conjointement avec les autorités locales, FAIRMED veille à ce que les structures de santé disposent des médicaments et de l'équipement médical nécessaires, notamment d'appareils de laboratoire.

La Sensibilisation de la population aux thèmes de la santé

  • Planification et mise en place de diverses activités de sensibilisation de la population. Nous concevons et distribuons notamment des affiches et des prospectus (sans texte car au Népal, de nombreuses personnes sont analphabètes), et diffusons des messages radio. L'objectif est de modifier les habitudes des habitants dans la zone du projet afin d’améliorer leurs conditions de santé, et d'accroître le recours aux services de santé au sein des communes.
  • Coordination et organisation de campagnes de sensibilisation au dépistage précoce et au traitement des MTN.

 

Durabilité et suivi

L'ensemble des projets de FAIRMED sont menés en collaboration avec les autorités locales en intégrant la population sur place. Dans les bureaux régionaux de FAIRMED, nous travaillons exclusivement avec des collaborateurs locaux. De cette manière, et grâce à un suivi systématique, les problèmes peuvent être identifiés à temps pendant la durée du projet, les causes analysées et les méthodes et objectifs ajustés si nécessaire. L'implication directe des ministères de la Santé et d'organisations partenaires permet également de leur transmettre à terme la gestion des projets et d'assurer leur poursuite sans le soutien de FAIRMED.

Bénéficiaires et budget

Au total, le projet bénéficie à 4 800 écoliers, 320 groupes d'aide aux mères, environ 16 000 femmes enceintes et nouveau-nés, 12 600 personnes atteintes de maladies tropicales négligées et 2 500 personnes en situation de handicap des suites d'une MTN. En outre, toutes les personnes vivant dans le secteur du projet profitent indirec-tement des améliorations apportées aux équipements des centres de santé et des maternités ainsi que de ser-vices médicaux renforcés, fournis par un personnel mieux formé. Et environ 24 000 ménages bénéficient indirec-tement des activités de sensibilisation et de formation continue. Pour la période du projet, de 2019 à 2022, le budget total s'élève à 982 000 francs.

Provinz5nepal

Personne ne doit souffrir ou mourir d’une maladie curable

Sharma Nirmala • Responsable pays Népal
Soutenir fairmed